Home

Qu’est-ce qu’une hypothèque et comment est-elle enregistrée ?

Selon la définition officielle, l’hypothèque est une sûreté réelle qui sert à protéger le créancier contre le danger d’insolvabilité. Elle donne au créancier le pouvoir d’exproprier les biens soumis à la garantie, qu’ils appartiennent au débiteur ou à un tiers, et de disposer d’un droit de préemption sur les biens et sur la somme obtenue par l’expropriation. Le bien hypothéqué reste en fait dans la jouissance du propriétaire qui peut continuer à l’utiliser librement. L’hypothèque est établie par inscription dans les registres publics et, une fois la dette éteinte, elle l’est également. Cependant, l’hypothèque est également caractérisée par le droit de suite, c’est-à-dire que si la dette n’est pas éteinte, elle suit le bien sur lequel elle repose même en cas de changement de propriétaire. C’est pourquoi il est très important, avant d’acheter une maison, de vérifier au moyen d’une enquête spéciale si la propriété est grevée d’une hypothèque.

Hypothèque sur la maison : de quoi s’agit-il et comment cela fonctionne-t-il ?

La plupart des prêts hypothécaires concernent des biens immobiliers – l’hypothèque immobilière – placés en garantie de ce que l’on appelle le prêt hypothécaire.
En effet, lorsque vous signez un prêt hypothécaire, vous avez besoin de garanties. C’est donc la maison elle-même qui doit être placée en garantie pour couvrir la dette. En cas de non-paiement d’au moins 18 échéances, la banque ne prend pas légalement possession du bien, mais peut entamer une procédure judiciaire pour récupérer son dû, après qu’un juge ait ordonné la liquidation du bien couvert par la garantie par vente forcée.

Si le contrat de prêt le prévoit, il peut également prévoir de manière autonome la liquidation du bien, à condition de le faire dans les formes prévues par la législation.
Si la vente aux enchères du bien permet d’obtenir une somme d’argent supérieure à la dette, le bien sera rendu à son propriétaire légitime.

Afin d’établir une hypothèque sur le bien, il est d’abord nécessaire de procéder à une évaluation afin de déterminer le montant du crédit qui peut être couvert par le bien. Une autre caractéristique de l’hypothèque est en fait le caractère déterminant, c’est-à-dire que la valeur du crédit garanti doit être déterminée.
Afin de se protéger contre toute dévaluation du bien, les banques exigent l’inscription d’une hypothèque d’une valeur égale, selon la durée, à 150-300% de la valeur fournie avec le prêt.

Le bien est ensuite enregistré chez un notaire.
10 jours après l’inscription, l’hypothèque est consolidée, c’est-à-dire qu’elle devient valable à tous les effets. Normalement, la banque accorde le prêt avant la consolidation de l’hypothèque et débourse le prêt en même temps que la signature du contrat de prêt, auquel cas l’emprunteur doit vérifier si le prêt est déboursé en remboursant immédiatement l’hypothèque ou au moyen d’un préfinancement, ce qui correspondrait à un paiement d’intérêts plus élevé par l’emprunteur.

L’hypothèque reste en place pendant 20 ans, après quoi elle doit être renouvelée.

Une fois le prêt hypothécaire terminé, la banque délivre un certificat exprimant son consentement à la radiation de l’hypothèque des registres publics de propriété, à transmettre aux bureaux compétents par Pec (c’est-à-dire par courrier électronique certifié).